>> 2 Janvier 2004Un voyage au long cours à travers l'Afrique, l'Australie et l'Océanie << 31 Janvier 2005
 

::-:: KapSud.net ::-::

[Nous Contacter] [Administration] [Club KapSud] [Voyage] [Pays] [Pratique] [Logistique] [Voiture] [Fiche pays] 0 [Se connecter]
Administration

Club KapSud

Voyage

Pays

Pratique

Logistique

Voiture

Fiche pays

Sécurité au Cameroun
Auteur kapsud
Source Diplomatie Française
Publication du 29/03/2004 pour Internet
Modifi� le 28/07/16
Page Web (html) [1992] [754]
 

Prépa TDM

http://www.france.diplomatie.gouv.fr/voyageurs/

Risques particuliers :

. Sécurité
Risques de vols et d'agressions nocturnes à Douala et Yaoundé, de même surtout que le long des routes pour ceux qui voyagent avec un véhicule. Quelques "problèmes" toujours possibles également avec la police locale.

Conseils généraux de sécurité

La délinquance récurrente et la criminalité (parfois violente) dans les grandes agglomérations (Douala, Yaoundé) doivent conduire à respecter les mesures de prudence rappelées ci-dessous. Il est en particulier vivement conseillé, en cas d'agression, d'éviter toute manifestation de résistance.

Toute agression doit être signalée à la police et au Consulat de France le plus proche (Douala, Yaoundé et Garoua).

Il est formellement déconseillé de circuler la nuit sur les routes camerounaises voir rubrique transports

L'insécurité dans les villes principales du pays, en général accentuée à la veille de période de fêtes, doit conduire à la prudence, notamment dans les lieux de passage. L'insécurité est notamment préoccupante à l'aéroport international de Douala (vols de bagages, trafics). Il est conseillé d'éviter de se trouver seul à proximité de l'aéroport (plusieurs passagers ont été dépouillés, après avoir été pris en charge par des taxis, et plusieurs femmes gravement agressées). Se faire prendre en charge par un correspondant à l'arrivée à l'aéroport.

A proximité de Douala, le volcan mont Cameroun est toujours en activité. Ceci doit conduire à quelques demandes d'informations préalables des visiteurs qui projeteraient de l'escalader. Les excursions aux alentours des lacs volcaniques Nyos (nord-ouest) et Monoum (ouest) sont vivement déconseillées, compte tenu des risques d'émanation de gaz toxiques.

En province, en particulier dans le nord du pays mais aussi parfois dans la région de Douala, le phénomène des "coupeurs de routes", bien que considérablement réduit ces dernières années, reste à prendre en considération. Il convient notamment de rester prudent dans les zones frontalières avec le Nigeria, la Centrafrique et le Tchad, et en particulier, s'agissant de la frontière avec le Tchad, dans la zone, à l'ouest de Ngaoundere, du parc national de Bouba Ndjida et entre Madingrim et Touboro. Il est fortement recommandé aux touristes et aux chasseurs qui envisageraient de se rendre dans ces régions de se renseigner au préalable auprès de l'ambassade ou du Consulat de France à Garoua, et de se faire connaître des autorités locales chargées de la sécurité avant de décider d'un itinéraire.

De façon générale, les mesures de prudence et de précaution suivantes sont recommandées :

  • ne jamais voyager seul sur les routes, mais voyager de jour et à plusieurs ;
  • ne jamais résister aux ordres des agresseurs qui ne visent en général que le butin ;
  • éviter d'exhiber tout article ou valeur pouvant attirer la convoitise (sac à main, téléphone cellulaire, montre, bijoux, appareil photo, argent, etc... )
  • éviter les quartiers isolés et/ou populaires des villes (notamment, à Yaoundé, quartiers de la Briquetterie, Mokolo...), où il est déconseillé aux femmes de se promener seules
  • éviter en général de se déplacer seul en ville la nuit ;
  • éviter d'emprunter seul des taxis dès la tombée de la nuit ;
  • laisser, chaque fois que cela est possible, à l'hôtel ou chez les amis qui vous accueillent, des photocopies certifiées conformes des pièces d'identité et documents de voyage (cartes nationales d'identités, passeports, titres de voyage...etc.) permettant aux services consulaires, en cas de perte ou de vol, d'identifier la victime et de reconstituer les pièces originales dérobées ou perdues ;
  • n'emporter avec soi que le strict minimum d'argent en liquide ;
  • se montrer attentif, sur les pistes ou les routes, à toute interruption anormale du trafic venant en sens inverse (ce qui pourrait être le signe d'une attaque de véhicules en amont) ;
  • éviter les cartes de crédit qui, d'une manière générale, ne sont pas acceptées sauf auprès des compagnies aériennes et des hôtels des chaînes internationales ;
  • éviter de tirer des chèques sur une banque domiciliée hors du Cameroun : des escroqueries, effectuées à partir des éléments contenus dans les chèques ont été constatées.


L'attention des ressortissants français est attirée sur les risques éventuels encourus lors de contacts noués par voie de correspondance, électronique (e-mail) ou postale, avec des ressortissants camerounais, certains d'entre eux cherchant à les rencontrer à seules fins d'extorquer différents avantages de leur interlocuteur (mariage, acquisition d'une nationalité étrangère, reconnaissance d'enfants naturels ou adultérins...), au besoin en utilisant des méthodes coercitives. De nombreuses unions se terminent en catastrophe dès que le conjoint étranger est arrivé en France. Des réseaux existent qui facilitent les mariages de convenance dans le seul but de contourner la réglementation visa.



Numéros utiles

  • Police Secours : 17
  • Gendarmerie (Yaoundé) : 13
  • Numéro vert (Sécurité à Douala) : 343.65.72
  • Direction de la Police des Frontières : 21.24
  • Ambassade de France à Yaoundé, 24 heures/24 : [237] 222.79.08 (numéro d'urgence)
  • Consulat Général à Yaoundé : [237] 222.79.50 - Permanence d'urgence : [237] 999 92 55
  • Consulat Général à Garoua, 24 heures/24 : [237] 227.16.47/227.14.75 ou valise satellite : 00.871.761.573.316
  • Consulat Général à Douala: (237) 342.53.70 / 342.62.50 / 342.57.37 / 342.56.83 ou valise satellite : 00.871.682.084.365 ou cellulaire de l'agent de permanence : 980.05.52.


Adresses des représentations diplomatiques et consulaires françaises à l'étranger (sur le site de la Maison des Français de l'étranger).

Divers
Il est préférable de voyager de décembre à mars. D'avril à mai, fortes chaleurs. De juin à septembre des pluies importantes empêchent de circuler hors des axes goudronnés.
Pour les touristes intéressés par les zones de chasse ou le parc de Bouba Ndjidda dans le département du Mayo-Rey, il n'est plus possible de s'y rendre par la piste principale au delà de Tchollire en direction de Touboro, le pont de Mayo-Galke après Tchollire s'étant effondré. Pour rejoindre ces régions, il faut partir de Ngaoundere et remonter vers Touboro par Vogzum et Ndok.

Depuis le 26 octobre, un nouveau plan de numérotation du réseau téléphonique a été mis en place au Cameroun. Les modifications sont les suivantes :
- pour les numéros commençant par 2, 30 et 31, faire précéder le numéro par "2" ;
- pour les numéros commençant par 32, 33 jusqu'à 49, faire précéder le numéro par "3" ;
- pour les numéros des téléphones portables du réseau MTN, commençant par 6 et 7, faire précéder le numéro par "7" ;
- pour les numéros des téléphones portables du réseau Mobilis, commençant par 8 et 9, faire précéder le numéro par "9".

 

Warning (LonelyPlanet)
Unfortunately, as with many of the countries throughout the region, Cameroon's government officials are not shining examples of incorruptibility and visitors should be wary in dealing with them.

Travellers to the area between Waza National Park and Kousseri on the Chadian border should be aware that the US State Department has described it as 'particularly dangerous' due to acts of banditry. If you must travel between these locations, stick to the main routes and travel during daylight hours, preferably with the armed escort of Cameroonian security forces.

Walking at night around the streets of Douala, Yaoundé and some of the other larger cities is considered extremely unwise.

 



::-:: Et aussi les rubriques liées ::-::

Cameroun
Sécurité
[Nous Contacter] [Administration] [Club KapSud] [Voyage] [Pays] [Pratique] [Logistique] [Voiture] [Fiche pays] 0 [Se connecter]
 

::-:: KapSud.net ::-::

>> 2 Janvier 2004Un voyage au long cours à travers l'Afrique, l'Australie et l'Océanie << 31 Janvier 2005